© 2023 by Marketing Inc. Proudly created with Wix.com

ETATS DES LIEUX A PINOT

ETATS DES LIEUX JUILLET 2017…AVEC LES ENFANTS DE PINOT

Avant toute chose, je tiens à remercier de la façon la plus chaleureuse et sincère tous  ceux et toutes celles qui se sentent concerné.es par ce projet que nous menons avec beaucoup de succès depuis déjà deux ans.

J’envoie un clin d’œil particulier aux pionnières qui avaient vu d’un bon œil l’utilité et l’intérêt d’agir en Haïti d’abord depuis 2010 puis spécifiquement à Pinot depuis 2016 et qui ont été suivies par ceux-là dont la participation assidue et continue a assuré ce que nous pouvons à ce jour considérer comme un succès collectif.

En préambule,  j’ai commencé par parler de « succès » !  Oui nous avions bouclé  une année avec la réalisation de nos objectifs principaux.

  • L’objectif primordial visé par notre action à Pinot c’est d’accompagner les enfants de Pinot dans leur scolarité en leur assurant un repas équilibré par jour de classe. Ainsi dans le budget prévisionnel de l’exercice 2017-2018, nous avions prévu des dépenses qui devaient rester assez proches de nos entrées assurées, c’est-à-dire l’argent des parrainages. Nous avions attribué l’équivalent de 57 centimes d’euros par enfants pour le repas (57euros par jour pour un effectif de 100 enfants environs), une petite aide financière aux professeurs et une petite contribution fixe pour les frais de fonctionnement de l’école. En limitant notre participation aux jours de classe, nous avions déboursé une moyenne de 1400 euros par mois comme financement de cet accompagnement.  

  • Nos entrées financières sont constituées par les parrainages, quelques rares et précieux dont de mécènes et des activités ponctuelles comme les ventes de gâteaux et la soirée haïtienne. Dans la mesure où seules les contributions des parrains/marraines sont sures, nous essayons de moduler nos dépenses en fonction de cette source d’entrée pour être sûr de boucler notre objectif. D’où le sens et le rationnel de ces détails présentés plus haut. Cependant l’année dernière, nous avions fonctionné avec plus d’une douzaine d’enfants non parrainés ce qui a représenté une diminution des entrées de 20%. Pour cette année scolaire 2017-2018, il est impératif que nous puissions compter sur des parrainages couvrant la totalité de l’effectif ; ce qui nous permettra non seulement de réitérer notre accompagnement mais aussi de travailler un peu sur l’amélioration de la qualité de l’enseignement reçu par les enfants.

  • Un autre objectif très intéressant atteint est l’acquisition du terrain ou l’on devrait ériger tout notre projet éducatif et de développement communautaire. Près de 4.000 mètres carrés de terrain ont été payés grâce à la soirée haïtienne réalisée au mois de mars dernier. La soirée en elle-même avait rapporté un peu moins que le coût du terrain, mais nous avions complété avec des dons de particuliers et notre réserve. Le terrain est définitivement un élément primordial dont l’absence aurait pu se révéler préjudiciable à un moment déterminé. Nous espérons intégrer dans notre groupe des mécènes qui auront à cœur de nous rejoindre dans cet ambitieux projet.

  • Avec l’achat du terrain, la construction du poulailler cher à Nadine Vercasson et à Sylvie Lopez, se retrouve sur notre propriété. Oui, dans ce domaine nous accusons un retard intolérable. Cependant les difficultés rencontrées jusque-là vous diront combien il est difficile de travailler dans un pays ou les moyens font défaut avec des savoir-faire différents des nôtres. Comme je l’avais expliqué lors de la construction du local administratif utilisé actuellement pour héberger des salles de classe, l’accès à la colline de Pinot est difficile et est sujet à beaucoup d’aléas. L’état des routes, les pluies, la santé du seul camion qui veut bien s’aventurer sont autant de facteurs qui rendent aléatoire la progression de la construction.

  •  

  • Aujourd’hui le poulailler dispose d’une charpente en bois avec une toiture en tôles. La prochaine étape revient à la construction d’un petit muret  et la partie cimentée du plancher avant de passer les grillages. (Je peux ne pas utiliser les termes adéquats mais j’espère me faire comprendre !). Tout le matériel est disponible sur place, sauf le ciment qui doit être transporté depuis la ville des Cayes. Après la période de pluies, un accident touchant le camion et son chauffeur ont momentanément stoppé la progression de la construction. Nous espérons que lors de notre prochain voyage, nous pourrons rencontrer le chauffeur et lui  faire comprendre ce que représente pour la communauté ce projet de poulailler.

  • LA RECOLTE DES BANANES APPROCHE.- Nous avons reçu avec joie des images des bananiers avec des régimes sains de bananes. Bientôt viendra le temps de la récolte pour cette première saison et l’introduction de cette variété à Pinot est acquis puisque les poussent donnent automatiquement d’autres plantules. Des réflexions sont en cours pour optimiser cette production agricole moyennant la mise en place d’une structure permettant de les vendre dans les villes avoisinantes. Nos enfants en mangeront une partie mais je pense qu’il y aura une production abondante à écouler.  Les plus grands pourraient avoir leur place dans cette structure. A suivre

 

  • Toujours dans le cadre de supporter les habitants de la zone qui sont des responsables ou parents d’enfants de l’école, nous pensons cette année introduire dans notre communauté l’élevage bovin. Pour ce mois d’août, une vache sera remise à un parent d’élève qui en aura la garde et un arrangement selon les lois haïtiennes sera établi pour ce projet qui bénéficiera de façon très substantielle les habitants de Pinot. L’achat de cette vache a été rendu possible  grâce à un concert réalisé par la chorale « Chœur de Thelème » en mars dernier.  

  • Nous attendons des nouvelles d’Electriciens Sans Frontières dont l’antenne régionale avait validé notre projet d’électrification voltaïque. Nous avions été avertis que cela prendrait un peu de temps et nous sommes confiants que nous recevrons dans le courant de l’année des informations  concrètes sur  la phase d’exécution du projet.

 

  • DE LA REVALORISATION DES DECHETS.- Les ordures représentent un vrai problème de santé publique en Haïti. Ces derniers temps des jeunes se sont mobilisés pour trouver des solutions pour le traitement des déchets. A côté de l’exportation des déchets plastiques, métalliques et autres, il est question aujourd’hui de la production de gaz à partir des déchets organiques. Ce projet nous intéresse dans la mesure où il nous permettrait d’offrir une alternative à l’utilisation du charbon de bois pour la cuisson des aliments et arrêterait la coupe des arbres avec leurs conséquences néfastes sur l’environnement. Le poulailler à travers les déjections des poules et l’élevage bovin avec la brousse de vaches constitueraient des sources d’approvisionnement du biodigester en résidus organiques pour la production de gaz.

 

  • NOUS PREPARONS LA RENTREE 2018-2019.- Comme l’année dernière, nous préparons la rentrée pour la prochaine année scolaire. Les élèves recevront un jeu d’uniforme composé de deux hauts et un bas (deux corsages/chemises et une jupe/pantalon) les outils et livres scolaires. L’argent a déjà été envoyé pour financer l’achat du tissu et la confection qui sera réalisée par des gens de la communauté de Pinot.

  • POUR LA FETE DE NOEL.- Un ami m’a proposé de transporter gratuitement dans le courant du mois d’octobre les cadeaux de noël par container. Donc une fois passée la rentrée des classes, nous nous lançons dans la collecte des cadeaux pour nos petits de Pinot.

 

  • NOTRE VOYAGE A PINOT.- Malgré la situation un peu tendue qui prévaut actuellement en Haïti, nous pensons visiter les enfants de Pinot de façon renouveler notre stock de ces images qui font tellement de bien.

 

  • Nous voudrions compter sur tout le monde pour encore plus de réalisations en faveur des enfants de Pinot et de leur communauté.

 

Nous remercions ceux et celles qui nous rejoignent et qui nous rejoindront pour cette très belle aventure.

 

Merci encore pour les enfants d’Haïti !

VOTRE AVIS NOUS INTERESSE