© 2023 by Marketing Inc. Proudly created with Wix.com

PINOT ...UNE BELLE AVENTURE ! UNE BELLE EXPÉRIENCE

Pinot ou "nan Pino" est le patelin de notre de Gérard Chavannes. Aujourd'hui, un père de famille mais que nous avions connu comme enfant. Depuis notre implication sur le terrain en Haïti, dans des activités à portées humanitaires, il caressait l'envie de nous parler de cette petite école communautaire créée par les jeunes originaires de la zone.

A l'époque, nos moyens ne nous permettaient pas de courir plusieurs lièvres à la fois. Quand il nous transmit des photos des petits de l'école nous les avions prises par politesse mais dans notre âme et conscience nous étions convaincus que nous n'allions rien faire parce que nous ne disposions pas de ressources financières suffisantes.

En effet nos recettes se limitaient à peu de chose près à des des dons de 10 euros par enfants parrainés par mois. Nous prenions en charge déjà les enfants de Delmas et aussi ceux de la Fondation Ede Ti Moun Yo (FETMY) localisée à Santo dans la périphérie nord de Port-au-Prince.

D'autres actions humanitaires recevaient des aides ponctuelles (Fondacire)

En avril 2014, l'infatigable Madame Marlyse Théobald, réalisa son deuxième voyage en Haïti. Deux auparavant, elle avait embarqué avec lui, Mademoiselle Christelle Dantony, infirmière du service de Neurochirurgie du Centre Hospitalier privé Clairval, du groupe Ramsay/ Génerale de Santé. Pour ce voyage, elle se fit accompagner par Madame Sylvie Lopez.

Sans me demander mon avis - Heureusement pour elles car j'aurais posé mon veto de la façon la plus formelle possible - elles suivirent Gérard Chavannes jusqu'à Pinot c'est-à-dire faire plus de 250 km en passant par les Cayes, Camp-Perrin et Arniquet.

Des constats faits sur place naquit la nécessité d'une collaboration en commençant par l'ouverture des classes et la réfection du toit de la construction qui abritait l'école.

Mais le 4 octobre 2016, alors que tout était fin prêt pour une rentrée scolaire faite de belles promesses pour les enfants, Le Sud vit s'abattre sur lui les pluies torrentielles et les vents d'un ouragan force 4. 

Et Pinot se retrouva complètement ravagé!

Les ressources pour la rentrée scolaires seront utilisées comme élément de premier et unique secours.

Le projet a dû se modifier en observant les potentialités de cette section communale.

Depuis, l'année scolaire a été supportée avec le financement d'un repas par jour, le financement d'un camp d'été pour ne pas trop rallonger les vacances, la confection d'uniformes pour cette année scolaire...

Après le passage de Mathieu, tout le monde évoquait le spectre de l'insécurité alimentaire, allant jusqu'à la famine comme conséquences des dégâts causés.

Sous les conseils de l'agronome David Nicolas, nous subventionnâmes vite, à hauteur de 2.000 euros l'achat de semences de haricots dont le temps de semis était arrivés. Malheureusement, la sécheresse qui suivit à l'ouragan n'a pas permis le rendement escompté. Restant convaincu qu'il ne saurait avoir de faim là ou la terre reste cultivable, nous avons poursuivi notre support aux agriculteurs par l'introduction et la distribution de plantules de bananes "musquées" (plus de 2500 plantules , ramenées depuis la ville de l'Arcahaie!

En août dernier, nous nous sommes rendus en délégation pour voir et rencontrer les gens.

L'accueil fut chaleureux et nous avions pu voir et toucher l'exploit que représente la construction d'un local administratif entamé quelques mois plus tôt. 

Pinot nous offre l'occasion de conseiller et de travailler avec les gens de la communauté autour des projets portés par eux-mêmes.

Nous avons des messages à faire passer dans les domaines de l'éducation, la santé et l'environnement. Des secteurs que nous devons améliorer pour en faire la base d'un pôle de développement intégral et durable de tout le département du sud.

Rejoignez-nous et faisons de ce rêve une nouvelle et palpable réalité!

Dr Jonas Jolivert