POURQUOI UN CHANTIER IMPOSSIBLE

L'urgence de l'érection de ce chantier nous est tombé esur la tête comme une surprise assez désagréable. Nos projets pour Pinot s'entassent dans des coins de nos têtes en attendant le bon moment et surtout les bonnes ressources.

Ces derniers temps nous étions entrain d'envisager de finir notre local administratif, améliorer la récupération de l'eau de pluie pour son utilisation dans l'agriculture.

Cependant début juillet, une tempête tropicale souffla sur le Sud sans causer trop de dégâts ailleurs, mais a été ressentie de façon assez violente à Pinot puisque des habitants ont perdu leurs logements et notre préau qui abritait  la grande majorité des enfants pour leurs classes s'est effondrée .

Une autre urgence se redéfinit et s'impose dans l'absolu et nous plongea dans des réflexions très pratiques nous ayant conduit à des conclusions plus que pragmatiques.

Nous sommes en Juillet, tout au début d'une saison cyclonique qui s'étendra jusqu'au mois de  novembre. Si on décide de construire comme avant , on risque de ne pas terminer la construction. Il fallait donc prendre le risque et se dire que nous allons construire dans la résilience face à tous ces phénomènes atmosphériques qui ne  cessent de frapper Haïti

En autre élément viendra renforcer notre décision sans nous rendre les choses plus aisées: le tremblement de terre du 13 août qui ravagea le grand Sud

Nous avions certes eu des éléments de satisfaction. Notre local administratif surmonté de ces fiers panneaux solaires a tenu le coup.

Se basant sur les échos des médias, nous avions pensé dans un premier temps à faire acheminer des produits alimentaires et de premières nécessité aux gens en prenant bien soin de surseoir notre construction qui avait débuté doucement par nos premières tranchées.

Tout rendait la tache très difficile quand les habitants de Pinot portés par les professeurs nous ont fait comprendre que cette construction représentait l'avenir de la zone et qu'il ne fallait pas l'arrêter sous aucun prétexte.

Ce message nous plut énormément mais n'enlevait pas des énormes difficultés  qui nous attendaient. 

Heureusement le magasin qui vend les matériaux de construction n'avait pas subi de gros dégâts.

Donc on pouvait continuer avec les travaux pour avancer avec le chantier impossible avec son lot de difficultés: 

- Que le seul camion puisse assurer le transport des matériaux

- Que l'on puisse trouver de l'eau dont la source se retrouve à cinq heures de marche 

Mais aussi son lot de satisfaction avec une création d'emplois embauchant plus de trente personnes.